Une nouvelle façon de voyager dans l’espace Schengen en 2020

En 2020 va s’opérer une petite révolution pour les voyageurs souhaitant venir en Europe et se déplacer à l’intérieur de l’espace Schengen. L’Europe va enfin passer à l’heure électronique à l’instar de ce qui existe déjà aux USA avec la procédure de l’ESTA et au Canada avec l’AVE. Ce nouveau dispositif se nomme l’ETIAS « European Travel Information and Authorization System » et deviendra une sorte de visa pour les personnes en provenance de pays dont les citoyens étaient exemptés de cette formalité.

 

Comment obtiendra-t-on l’ETIAS ?

Après s’être connecté au site internet officiel www.europeetias.com, le futur voyageur obtiendra son accréditation en à peine cinq minutes. Il lui suffira de remplir un formulaire en ligne qui comprendra des questions afin de recueillir des informations personnelles telles que son identité complète, la nature de son travail, son lieu de résidence, les raisons de son voyage etc… .

Le système ETIAS procédera ensuite à un contrôle de sécurité détaillé de chaque candidat pour apprécier s’il peut être autorisé à entrer dans l’un des pays de l’espace Schengen. Comme le système s’adresse essentiellement à des citoyens de pays qui n’ont pas besoin d’un visa pour séjourner moins de 90 jours dans l’Union Européenne, le future système ETIAS ne fera que vérifier que ces personnes ne constituent pas une menace pour la sécurité.

L’ETIAS Schengen permettra la constitution d’une base de données sur les informations des voyageurs.  Ces derniers devront l’utiliser pour des voyages à des fins touristiques mais également s’ils se rendent en Europe dans l’espace Schengen pour des raisons médicales ou de simple transit. Sont actuellement concernés par cette mesure les soixante pays hors union européenne dont les nationaux peuvent entrer sans visa.

Pourquoi avoir créé l’autorisation ETIAS ?

La principale raison mise en avant par le Président de la Commission européenne est la sécurité de la zone Schengen afin de savoir qui traverse les frontières des différents pays qui la composent. C’est en effet une méthode efficace pour savoir qui vient en Europe avant même l’arrivée de la personne concernée. C’est donc un système en amont qui assurera un filtrage efficace. Mais nul doute que ce système connaîtra certainement ses propres limites puisqu’un voyageur mal attentionné anticipera un éventuel refus et mettra tout en œuvre pour se rendre en Europe sans cette autorisation.

Cependant, en plus de sécuriser les entrées sur le territoire, l’autorisation ETIAS aidera également les pays de l’UE en réduisant les temps de procédures et de demande, les aidera en améliorant la gestion des frontières avec une assistance à la détection du terrorisme et à la diminution des crimes.

L’autorisation ETIAS sera en outre payante, comme l’ESTA et l’AVE. On parle d’environ 7 euro et cette nouvelle recette va donc constituer une source non négligeable de revenus pour les autorités européennes qui l’utiliseront pour le renforcement de la sécurité des citoyens et la sécurité aux frontières.

Cette nouvelle méthode sera effective en 2020 et se superposera donc à l’actuel système de visa pour les pays à partir desquels il restera obligatoire.

Au menu de ce site, des articles sur les richesses du Méxique et d'autres pays du Monde (Madagascar, etc..) à visiter absolument !